Parler Belge : Comment survivre en Belgique quand tu es francais.e ?

Le parler Belge à l'usage des expat français

Posted by: Andine Fraisse Category: Conseils, France, Témoignages Tags: , 3 Post Date: 7 juin 2019

Parler Belge : Comment survivre en Belgique quand tu es francais.e ?

(Ou accessoirement, comment comprendre pourquoi les français.es ne comprennent rien)

La Belgique, notre copine partiellement francophone et notre voisine directe, est un mystère linguistique pour NOUS les français. Nos stagiaires françaises  au bureau du Service Volontaire International à Bruxelles t’expliquent comment communiquer dans cet étrange pays.

 

Les mots dont on ne pourrait jamais deviner la signification :

Commençons par le commencement, les belges (francophones car il y a aussi des belges néerlandophone) peuvent te dire qu’ils partent acheter un pistolet ou une mitraillette. On pourrait trouver ça un peu étrange de se promener armé au bureau ou à l’école, mais pas de panique ! Toutes ces armes sont en réalité comestibles ! Le pistolet est un petit pain rond et la mitraillette est un sandwich américain (pour les grosses faims !)

 

Bonne nouvelle ! La guerre “pain au chocolat-chocolatine” a signé un cessez-le-feu : les belges appellent ça la couque au chocolat ! En fait, la couque c’est n’importe quelle viennoiserie, sans distinction, nous ne savons toujours pas comment ils font pour se faire comprendre en boulangerie…Couque aux amandes… Couque au chocolat… etc. etc.

Une fois que tu as réussi à communiquer avec le boulanger et que tu as la couque en main, un belge te demandera si « ça te goûte ? » … oui, ils utilisent le mot « goût » comme un verbe. « Ça goûte le curry », « ça goûte bien » = ça a un goût de curry, on sent bien le curry, c’est bon…

 

Bon aussi, il faut savoir que les belges aiment bien tout mélanger pour nous perturber, accroche-toi pour la suite :

Pendant la journée le belge déjeune, dîne, puis soupe. Le déjeuner c’est le petit-déjeuner, le dîner c’est un déjeuner, et le souper c’est le dîner ! T’as tout bien retenu ?

POP QUIZ : Quand un belge mange à 11H, il soupe ? dîne ? ou déjeune ? … on ne saura jamais.

Une autre ?  Un GSM c’est un portable et un portable c’est un ordinateur portable. Quand un belge te demande si tu as pris ton portable il parle de ton ordinateur en fait… ah la la…

 

On passe aux expressions et prononciations étranges :

Les belges sont un peuple enthousiaste et trouvent tout « très chouette ! », et disent tout le temps « ça va » au lieu de OK. Quand ils te disent au revoir, ils te disent « à tantôt ! », quand ils te parlent de ce qu’ils ont fait il y a quelques heures, ils disent « tantôt » aussi ! Quand il pleut, il « drache », quand il fait lourd, il fait « douf » (oui oui !), et quand ils ne comprennent rien, ils ne « touchent » rien… Un peu comme nous tout de suite…

 

Le son « ou » est aussi une grande passion pour les belges, qui prononcent le chiffre 8 « houit », le mois d’août « le mois d’aoû », et la cuisine « la couisine ». Ils prononcent aussi « soit » comme « soite » et « cobaye » comme « cobaie » … pourquoi pas ?

 

On ne termine jamais un article sur le parler belge, sans mentionner « allez une fois ! », un mystère non résolu. Personne, même les belges ne savent ce que cette expression signifie réellement… on ne l’entends pas si souvent d’ailleurs…

 

Allez, on se quitte sur un petit tableau récapitulatif :

A tantôt, on se sonne et on se dit quoi !

– Maeva Colleaux et Andine Fraisse

Full

Beaucoup

Blindé

Trop

D’office

Direct

La toilette

Les toilettes

Un drink

Une buvette

L’unif’

L’université/la fac

Avoir bon

Avoir suffisamment chaud

Chouette !

Cool !

Faire caillant

Il caille / il fait froid

Sonner quelqu’un

Appeler quelqu’un

Il n’a pas toutes ses frites dans le même cornet

Il n’a pas la lumière à tous les étages

Quoi ça ?

De quoi ?

Ça va

O.K.

La semaine passée

La semaine dernière

Tu sais faire ça ?

Tu pourrais faire ça ?

Fort

Très

S’il vous plait

Je vous en prie  – tiens

Trois heures quart

Trois heures et quart

Une guindaille

Une soirée étudiante

Plaquettes

Les bagues (appareil dentaire)

Rien toucher

Rien capter / comprendre

Une latte

Une règle

Une clinche

Une poignée de porte

Une couque

Un pain au chocolat

Un pistolet

Un petit pain rond

Une mitraillette

Un sandwich américain

Tantôt

Tout à l’heure

Ça goûte…

Ça a le gout de…

Ça goûte bien

C’est bon

Nonante

Quatre-vingt-dix

Septante

Soixante-dix

Un GSM

Un téléphone portable

Un portable

Un ordinateur portable

On se dit quoi

On se dit ce qu’il en est / on se tient au courant

Allez une fois

?????? Un mystère, on rigolait pas !

Un blocus

Une période de révision pour les étudiants

Un kot

Une collocation

Les frouzes

Les français

Un essuie

Un torchon + une serviette

Une farde

Un classeur

Un plumier

Une trousse

Une chique

Un chewing-gum

Il fait douf

Il fait moite/chaud/lourd

Tirette

zipper

Un babelar

Un bavard

A pouf

Au pif

Un baraki

Une personne grossière

La charrette

Le caddie/chariot

Ou quoi

Genre, habitude

Un stud

Un problème

La drache

La pluie forte

Le bac

La licence (à la fac)

Un quadri / quadrimestre

Un semestre

Se parquer

Se garer

Le Bourgmestre

Le maire (d’une ville)

Grand/ Grande

Les belges ne disent jamais « grande »  

Sexy

Stylé

Souper

Dîner

Dîner

Déjeuner

Déjeuner

Petit-déjeuner

A fond !

Cul sec ! (ou « carrément » méfie-toi du contexte !)

 

Partager cet article