Entre la Chine et Hong Kong, une harmonie dissonante

Posted by: Sara Ferreira Marques Category: Engagement, Non classé 3 Post Date: 5 août 2019

Entre la Chine et Hong Kong, une harmonie dissonante

Entre Pékin et Buckingham, Hong Kong tente aujourd’hui d’affirmer son identité face au dragon chinois de plus en plus menaçant.

 

IL ÉTAIT UNE FOIS UNE CHINE ANGLAISE…

Depuis 1997, la ville de Hong Kong fait à nouveau partie du territoire chinois, après avoir été pendant près de 100 ans une colonie anglaise. En effet, à la suite de guerres entre le Royaume-Uni et la Chine au cours du XIXème siècle, le Royaume-Uni s’était emparé de ce bout de territoire chinois et il avait été convenu entre les deux pays à ce moment-là que Hong Kong appartiendrait aux anglais pendant une période de 99 ans.

Lors de la rétrocession de la ville à la Chine, le Royaume-Uni s’était assuré que celle-ci garde ses avantages, sa liberté et sa démocratie dans la déclaration commune sino-britannique. Ce traité a permis de mettre en place une structure nouvelle en Chine : « Un pays, deux systèmes ». Cependant, ce système n’était dès le début pas voué à durer. En effet, il était stipulé que cette condition particulière dont bénéficie Hong Kong ne durerait que 50 ans et qu’elle se terminerait donc en 2047.

Malgré cela, aujourd’hui, en 2019, la ville qui représente la Chine démocratique, est en pleine révolte. Le peuple s’élève contre le gouvernement chinois de Pékin et la mise en danger de sa démocratie. Un engagement politique contre le régime politique de Pékin émerge et grandi de jours en jours.

 

LES RAISONS DE LA COLÈRE

Depuis quelques mois déjà, le peuple hongkongais se révolte contre le régime chinois mais pas que. En effet, il est également contre les politiques qui dirigent cette région administrative, politiques qui sont pro-Pékin et qui ont donc tendance à se rapprocher du régime de Xi Jinping. Le peuple s’élève en effet principalement contre la loi d’extradition qui devrait être votée prochainement.

Les révoltes et le mécontentement ont commencé à la suite d’un fait divers totalement extérieur à la politique ou même au régime chinois. En effet, un jeune hongkongais a tué sa petite amie lors d’un voyage à Taiwan. A la suite de ce meurtre, le jeune homme est rentré à Hong Kong et s’est dénoncé de lui-même à la police hongkongaise. Et c’est à ce moment que les problèmes sont arrivés. Le meurtre ayant eu lieu à Taiwan, dont le statut politique est lui aussi particulier, la police de Hong Kong ne peut pas arrêter l’homme. Comme dans la plupart des pays, la solution est donc l’extradition. Mais problème : il n’existe pas d’accord d’extradition entre les deux pays. Et le seul moyen pour eux de mettre en place un accord d’extradition, est d’y intégrer la Chine et de donner donc à la Chine un droit d’extradition vis-à-vis de Hong Kong. En effet, le gouvernement de Pékin profite de la situation pour avoir encore plus de pouvoir sur Hong Kong, qu’il essaie de s’approprier doucement depuis quelques années.

Une jeunesse hongkongaise qui ne se bat pas seulement contre la Chine mais qui se bat également pour sa liberté…

 

– Sara Ferreira Marques

Partager cet article